Comment mettre en place un système d’alerte précoce efficace ?

mercredi, septembre 8, 2021

par Mirianna Budimir | Dharam R. Uprety | Miguel Arestegui | Anna Svensson

Vendredi 12 mars 2021

Practical Action est une organisation internationale de développement qui met en œuvre des idées ingénieuses pour que les personnes en situation de pauvreté puissent changer leur environnement. Au cours des deux dernières décennies, nous avons travaillé avec des communautés exposées aux inondations pour développer des systèmes d’alerte précoce (SAP) efficaces.

Nous avons récemment rassemblé certaines des connaissances et recommandations issues de la riche expérience que nous avons acquise lors des travaux et recherches que nous avons menés dans le cadre de l’initiative Transforming lives through ingenuity : Practical Action and Early Warning Systems (Transformer des vies grâce à l’ingéniosité : Practical Action et les systèmes d’alerte précoce). Nous présentons ci-dessous nos recommandations les plus importantes et des exemples sur la manière dont nous les avons appliquées dans nos travaux de SAP.

Adopter une approche holistique, axée sur les individus

Ce diagramme adapté de l’Organisation météorologique mondiale montre bien la complexité des éléments qui composent un SAP efficace 

Pour qu’un système d’alerte précoce soit efficace, vous devez tenir compte de tous les éléments afin de garantir que des informations opportunes, précises, fiables et compréhensibles parviennent à tous de manière adéquate pour leur permettre de prendre les mesures appropriées.

Comprendre le risque

Vous devez connaître les risques qui pèsent sur les communautés, notamment les dangers, l’exposition, les vulnérabilités ainsi que leurs capacités d’adaptation. Pour ce faire, il faut collaborer avec les personnes exposées aux risques et celles chargées de les réduire.

Practical Action travaille au Népal, au Pérou et au Bangladesh dans le cadre de la Zurich Flood Resilience Alliance depuis 2013. Nous utilisons le cadre et l’outil MRIC (Mesure de la résilience face aux inondations des communautés) pour mesurer et comprendre la résilience des communautés face aux inondations. Le dispositif MRIC exploite des informations émanant d’un large éventail de parties prenantes, des membres de la communauté aux experts en passant par les représentants locaux. Grâce au dispositif, les communautés avec lesquelles nous travaillons, les décideurs et nous-mêmes pouvons mieux comprendre les risques et les capacités existantes au sein d’une localité et ainsi identifier les points à améliorer.

Surveiller et émettre des alertes fondées sur des données probantes

Vous devez surveiller les conditions environnementales et émettre des alertes fiables d’un point de vue scientifique, peu coûteuses, adaptées au contexte, évolutives et durables.

Au Pérou, nous avons conçu des stations de surveillance des précipitations peu coûteuses, appartenant à la communauté et entretenues par elle, en utilisant des logiciels libres et le système d’impression 3D. Pour en savoir plus sur ce travail, nos réalisations et les défis qu’il nous reste à relever, consultez la page Monitoring rainfall for early warning : Peru’s ingenious solution (Surveillance des précipitations pour une alerte précoce : La solution ingénieuse du Pérou). Si vous voulez en savoir plus sur la technologie qui sous-tend cette approche, consultez le blog Why is Raspberry Pi perfect for building flood resilience ? (Pourquoi la technologie Raspberry Pi est-elle idéale pour renforcer la résilience face aux inondations ?)

Entretien de la station de surveillance des SAP. Crédit : Practical Action

Au Népal, où de nombreuses communautés sont touchées par les inondations fluviales, en particulier pendant la mousson, nous nous concentrons sur la surveillance des fleuves pour les SAP. Nous conseillons les pouvoirs publics et ce à tous les niveaux sur la meilleure façon d’utiliser et de gérer leurs stations de surveillance afin de réduire les risques d’inondation. Nous avons également piloté différentes solutions manuelles, de faible technicité ainsi que des solutions automatiques, de haute technicité, mais de moindre coût, dont un résumé peut être trouvé dans Monitoring rivers for flood early warning : Népal’s ingenious solution (Surveillance des fleuves pour l’alerteprécoce : La solution ingénieuse du Népal).

Communiquer efficacement

Pour que les alertes atteignent toutes les personnes à risque, elles doivent être accessibles, adaptées, claires, compréhensibles, utiles et exploitables

Au Népal, nous avons collaboré avec le département d’hydrologie et de météorologie (DHM) et les fournisseurs de télécommunication pour envoyer des SMS d’alerte instantanés en masse à tous les téléphones portables dans les zones à risque. Pendant la mousson de 2020, environ sept millions de SMS ont été envoyés aux personnes exposées. De même, au Bangladesh, Practical Action envoie aux membres de la communauté des messages vocaux et des avis instantanés sur leurs téléphones portables. Il est essentiel de s’assurer que les informations sont claires et exploitables, par exemple en évitant le langage technique et les messages ambigus.


Exemple de message d’alerte précoce envoyé sur un téléphone portable.

Credit: Practical Action

Bien que de plus en plus de personnes dans le monde aient accès à un téléphone portable, ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est pourquoi nous travaillons également avec les communautés en vue d’établir d’autres moyens locaux et appropriés de diffusion des alertes de manière à ce que tous les résidents puissent les recevoir et les comprendre. Ces moyens comprennent les haut-parleurs, les brigades locales et les « agents résilients », les tableaux numériques et les bulletins gérés par les communautés.


Des volontaires diffusent un message d’alerte précoce lors d’un exercice à l’aide d’un  mégaphone et de drapeaux colorés.
Crédit : Archana Gurung

Renforcer les capacités de réponse

L’élaboration et l’accès aux plans de préparation, aux procédures opérationnelles standard, à la formation, à l’éducation et aux ressources avant une inondation sont essentiels pour que chacun comprenne son rôle et ses responsabilités et puisse prendre les bonnes mesures au moment opportun afin d’éviter une catastrophe.

Nous travaillons avec les communautés et les autorités locales pour développer des plans de préparation, identifier des itinéraires d’évacuation sûrs, améliorer l’accès aux installations d’évacuation, préparer des ressources pour l’évacuation, tester des scénarios d’évacuation et renforcer les capacités des premiers intervenants.


Brigades et autorités locales coordonnant un exercice d’intervention d’urgence en 2019. 
Crédit photo : Giorgio Madueno, Practical Action Peru

En 2019, nous avons filmé l’exercice annuel d’inondation que nous coordonnons dans la région de Karnali au Népal pour en faire une vidéo informative de sept minutes. Sur la base de l’expérience vécue au Népal, nous avons également créé un manuel pouvant aider à la planification et à la conduite d’exercices similaires.

Nous avons également travaillé avec les prévisionnistes, les intervenants et les autorités chargées de la gestion des catastrophes au Bangladesh et au Népal afin d’élaborer des procédures opérationnelles standard qui fournissent des directives claires sur les mesures à prendre, le moment où il faut les prendre et les personnes habilitées à les prendre en cas d’événements dangereux.

Traiter les questions transversales

Tout en appliquant l’ensemble de ces recommandations, vous devez vous assurer que les communautés locales et les personnes marginalisées sont impliquées dans le processus d’élaboration et de mise en œuvre des SAP, que les perspectives de genre, la diversité culturelle et les vulnérabilités sociales sont prises en compte, que des dispositions institutionnelles et de gouvernance efficaces sont mises en place et qu’une approche multirisque est adoptée.

Practical Action a mené plusieurs études abordant la question du genre dans la réduction des risques de catastrophes (RRC) et les SAP au Pérou, au Népal et en Afrique du Sud et qui fournissent des recommandations relatives à l’élaboration de SAP sensibles au genre et transformatifs.

Dans le cadre de ce travail, nous avons élaboré une nouvelle méthodologie visant à entendre les perspectives des personnes les plus marginalisées, dont les idées et les expériences peuvent ne pas être prises en compte dans les techniques traditionnelles de collecte de données — et par conséquent dans les plans et stratégies de RRC.

Pour en savoir plus

Pour plus d’informations sur les recommandations et les exemples, lireTransforming lives through ingenuity : Practical Action and Early Warning Systems.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Commentaires