Mesurer et renforcer la résilience face aux inondations au Sénégal

vendredi, mars 18, 2022

Par Lydia Darby

Practical Action, membre de l’Alliance Zürich pour la résilience face aux inondations, travaille avec des communautés exposées aux inondations à Thiès-Nord, au Sénégal. Ce blog décrit comment la mesure de la résilience face aux inondations pour les communautés (MRIC) nous a aidé à identifier les meilleures interventions et activités pour améliorer leur résilience aux inondations.

Un enseignant local observe les inondations dans les rues de Thiès, au Sénégal. Photo de Lydia Darby, Practical Action

Practical Action et l’Alliance Zürich pour la résilience face aux inondations au Sénégal

Practical Action travaille au Sénégal depuis 2015 en mettant l’accent sur l’accès à l’énergie et les moyens de subsistance résilients au climat. En 2020, nous avons lancé un portail francophone sur la résilience face aux inondations en Afrique de l’Ouest, en partenariat avec l’ONG IED Afrique.

Notre équipe au Sénégal a appliqué l’approche et l’outil de mesure de la résilience des communautés face aux inondations (MRIC) à Thiès-Nord tout au long de l’année 2021, en collectant des données sur 44 sources de résilience dans huit communautés touchées par les inondations. Comme nous l’avons déjà dit, les inondations urbaines sont un problème grave à Thiès.

Des agents de terrain consultent l’application mobile conçut pour mesurer la résilience des communautés. Photo de Lydia Darby, Practical Action.

Application des enseignements tirés du processus de mesure de la résilience des communautés face aux inondations (MRIC)

Le processus de mesure de la résilience des communautés face aux inondations aide les populations à comprendre leurs points forts et leurs points à développer. Il leur donne les moyens d’identifier et d’agir selon leurs priorités en matière de résilience.

En novembre 2021, l’équipe au Sénégal a présenté les informations qu’elle avait collectées auprès des communautés, en utilisant différentes perspectives telles que les cinq capitaux (humain, social, naturel, physique et financier) pour visualiser ces données. Les membres de la communauté ont pu voir leurs forces et les domaines à améliorer, et ont eu l’occasion de confirmer ou de corriger les conclusions tirées par Practical Action et les principales parties prenantes.

Les résultats ont été similaires dans la plupart des huit communautés. Leur connaissance des risques d’inondation et de la protection des biens (capital humain) était forte.

Membres de la communauté participant à la session de partage des résultats de la mesure de la résilience face aux inondations pour les communautés à Thiès, Sénégal. Photo par Lydia Darby, Practical Action

Comment les données du MRIC nous montrent où agir

Les résultats du MRIC ont montré que l’environnement naturel était dégradé (capital naturel faible). Il n’y a pas d’espaces verts gérés par la communauté et peu de personnes ont des connaissances en matière de protection de l’environnement. Afin d’essayer d’améliorer cette situation, Practical Action entend appliquer des solutions basées sur la nature, étudier les avantages de la restauration écologique par rapport aux infrastructures grises et promouvoir des programmes de reforestation avec des espèces adaptées comme l’eucalyptus. Nous sensibiliserons également la communauté à l’importance de la protection de l’environnement et au rôle que la nature peut jouer dans la réduction des risques d’inondation.

Il y avait également un défaut de représentation de la communauté dans les organes décisionnels de haut niveau (capital social faible). Practical Action tentera d’améliorer cette situation en créant un groupe de travail communautaire et en renforçant les capacités des dirigeants locaux.

Comment les résultats de la communauté peuvent être présentés dans le tableau de bord du MRIC.

En s’appuyant sur l’expertise de Practical Action en matière de développement de systèmes d’alerte précoce.

Le système d’alerte précoce actuel à Thiès ne couvre pas toute la population. L’expérience de Practical Action dans les systèmes d’alerte précoce dans des pays comme le Népal et le Pérou signifie que nous avons une expertise importante à exploiter. Vous pouvez en savoir plus sur le renforcement des services d’information climatique et des systèmes d’alerte précoce au Sénégal dans la récente note de politique de Practical Action et d’ISET-International.

Practical Action planifie donc un projet que nous appelons « Améliorer les connaissances et l’action de la communauté sur les risques d’inondation ». Ce projet comporte trois volets : la mise en place d’un système d’alerte précoce (SAP) à l’échelle de la communauté, la production de connaissances sur les risques d’inondation et le renforcement des capacités des communautés et des dirigeants locaux en matière de bonnes pratiques de résilience. Les activités comprendront la formation des communautés à une meilleure interprétation des informations climatiques et l’adaptation des messages d’alerte précoce existants pour cibler des communautés spécifiques et fournir des consignes spécifiques sur ce qu’il faut faire lorsqu’une inondation est prévue.

Community members in Results Sharing Session in Thiès Senegal

Défis et solutions liés au contexte urbain

D’autres problèmes soulevés par la communauté sont les déchets non collectés qui bloquent le canal  d’évacuation des eaux usées et ont un impact direct sur son efficacité. Une mauvaise gestion des déchets solides a également de graves conséquences sur la santé, l’environnement et l’économie. Vous pouvez en apprendre davantage sur les défis de la gestion des déchets urbains au Sénégal en consultant le document de recherche de Practical Action intitulé La gestion de nos dechets (Managing our Waste 2021.

Practical Action vise à améliorer la situation de l’assainissement en plaidant pour la poursuite des services de collecte des déchets, l’accès à l’eau potable, l’entretien du canal et les connexions aux systèmes de canalisation pour les communautés. Nous travaillerons directement avec les communautés pour les sensibiliser à la gestion, la collecte et l’élimination des déchets.

Lorsque le problème est grave, la solution doit être spécifique. Les gens ont encore des problèmes à cause des inondations.

– Membre de la communauté locale pendant la session de restitution, novembre 2021

Perspectives d’avenir

Lors de la sélection des interventions, l’équipe de Practical Action, en collaboration avec les principales parties prenantes et les membres de la communauté, s’est assurée que chaque intervention proposée était réalisable, pertinente, efficace, ainsi que sensible au genre et inclusive. L’équipe prend en compte les impacts des futures projections de changement climatique sur leurs interventions ainsi que la manière dont elles seront soutenues à long terme grâce à l’adhésion de la communauté locale et des autorités.

Practical Action continuera également à plaider au niveau local, national, régional et mondial pour un investissement accru dans la réduction des risques d’inondation et l’adaptation locale. Restez à l’écoute car nous continuons à développer notre travail à Thiès-Nord jusqu’en 2024.

Femme passant devant un canal de drainage dans une zone inondable de Thiès-Nord. Photo de Lydia Darby, Practical Action

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Commentaires